Le burn-out, ça n’arrive pas qu’aux autres et ça peut toucher tout le monde, quelle que soit votre activité !

C’est quoi le burn-out ?

C’est un syndrôme d’épuisement professionnel physique et mental.

Ce n’est pas une maladie psychiatrique (comme la dépression), même si le burn-out, couplé à d’autres problématiques, peut y conduire.

Nous ne sommes pas tous égaux face au burn-out.

Cela dépend de notre résistance au stress, de notre condition physique, de notre état psychologique et émotionnel et de notre environnement professionnel et personnel.

 

Quels sont les signes qui doivent vous alerter sur les risques d’un burn-out ?

Une extrème fatigue que vous n’arrivez plus à soulager par vos temps de repos habituels (sommeil, week-end, vacances) et qui devient alors chronique.

Un changement émotionnel : vous devenez de plus en plus irritable, triste ou hypersensible.

Des manifestations physiques : troubles du sommeil, douleurs (mal de dos, migraines, maux de ventre, etc.), perte ou prise de poids.

Des difficultés à se concentrer, à mémoriser des informations, à prendre des décisions, avoir des oublis, faire des erreurs.

Un isolement par rapport aux autres : vous n’avez plus envie d’avoir des relations sociales, les autres vous agacent, vous vous repliez sur vous-même.

Vous vous sentez démotivé(e) par rapport à votre travail, vous vous sentez déprécié(e) par votre manager, vos collègues. Votre moral est en baisse.

Quels sont les riques du burn-out ?

A long terme, vous risquez des atteintes psychiques ou physiques graves et des conséquences importantes sur votre vie professionnelle, votre vie familiale et sociale :

Des maladies : infarctus, cancer, maladies cardiovasculaires, dépression, troubles anxieux…

Une incapacité totale ou partielle à travailler : un burn-out peut conduire à une perte de capacité physique ou cognitif vous empêchant d’exercer une activité professionnelle.

Un isolement social : séparation, divorce, difficultés relationnelles avec les proches, perte d’emploi…

Une dévalorisation de vous-même : perte de confiance en soi, perte d’estime de soi

Le traitement du burn-out

Le burn-out en lui-même ne se soigne pas par des médicaments.

Si il y a prise de médicaments, c’est pour soigner les effets et les dégâts du burn-out sur votre organisme. Le seul traitement généralement préconisé est le repos et le ressourcement.

Le bilan de santé : faites un bilan de santé pour détecter les éventuelles conséquence du stress chronique sur votre corps.

Le repos et le ressourcement : il est impératif de “déconnecter” du travail et de s’adonner à des activités ressourçantes.
L’alimentation et l’hygiène de vie : reprenez une alimentation saine et équilibrée, dormez suffisamment et à des heures de coucher et de levée régulières, éviter alcoll, tabac et drogues.

L’acompagnement : suivez éventuellement un accompagnement thérapeutique ou un coaching pour éviter un nouvel burn-out.

L’intervention du coaching

Le coaching peut vous permettre de travailler sur plusieurs axes :

En prévention : dès les premiers signes, vous pouvez mettre en place de nouveaux comportements pour éviter le burn-out et retrouver un niveau de stress acceptable.

Pendant la phase de repos : le coaching vous permettra d’analyser comment vous en êtes arrivés là et surtout comment ne pas retomber dedans !

Au moment de la reprise du travail : préparez votre retour à l’emploi, reconstruisez-vous une identité professionnelle, retrouvez du sens au travail, identifiez qu’elle est votre place/utilité dans le monde professionnel…

Si vous vous reconnaissez dans cet article, il est toujours temps d’agir : contactez-moi !

 

Références :

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Exe_Burnout_21-05-2015_version_internet.pdf